francas13.fr
francas13.fr | Le site des Francas des Bouches du Rhône
Accueil du siteLes Francas 13Communiqués
francas13
Nous contacter

Association départementale des Francas des Bouches du Rhône


LES FRANCAS 13

99, Cours Lieutaud
13006 Marseille

Tél : 04 91 47 34 53

francas13@wanadoo.fr

Les Francas 13 sur Facebook

 
Agenda
<<  Septembre 2017  >>
LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement prévu ce mois-ci
Sur le Web
OBJECTIF BAFA

Objectif BAFA

Retrouvez ce film documentaire sur les formations BAFA, réalisé par les Francas et qui répond à vos questions : C’est quoi le BAFA ? Comment ça se passe ? Qu’est-c e que je vais y apprendre ? C’est quoi un animateur ? Moi, animateur… ?

100% EDUC’ POP’

EducPop

Le Cnajep (Comité National d’Associations de Jeunesse et d’Education Populaire) et les associations d’éducation populaire lancent une campagne de communication intitulée « 100% EDUC’POP’ , fabrique de lien social ».

Pour rechercher une activité et connaître les associations d’éduc’ pop’ proches de votre lieu de vie, vous disposez désormais sur ce site de la géo-localisation et de l’agenda. Pour les retrouver près de chez vous, il vous suffit de repérer l’écusson avec le logo 100 % EDUC’ POP’ apposé à l’entrée des milliers de lieux proposant des activités relevant de ce secteur : centres de loisirs et de vacances, maisons des jeunes et de la culture, foyers ruraux, centres sociaux, etc.

Résolution Générale 2016
jeudi 9 juin 2016
par Hajni
popularité : 38%

J-adhere-aux-Francas_medium

 

RÉSOLUTION GÉNÉRALE

Avec Les Francas, agir chaque jour pour la cause des enfants et des adolescents.

 

Les Francas saluent la création d’un département ministériel de l’Enfance, le vote d’une loi réformant la protection de l’enfance et la création d’un Conseil national de la protection de l’Enfance. Ils notent avec intérêt que le ministère de l’Éducation nationale a fait d’une « école bienveillante » un élément central de la refondation de l’école de la République, même s’il reste souvent à passer des textes aux actes pour l’ensemble de l’institution et des acteurs.

Pour autant, les Francas dénoncent une application largement à part faite par la France et la Convention internationale des droits de l’enfant. Ils avaient pour cela contribué, au sein d’agir ensemble pour les droits de l’enfant, à l’écriture collective d’un rapport alternatif adressé à louer en 2015. Lors de l’audition de la France en janvier 2016, le comité des droits de l’enfant des Nations unies (CRC) a largement pointé les insuffisances de la France dans ce domaine.

Plus d’un millions d’enfants vivent aujourd’hui en France en situation de pauvreté selon l’Observatoire des inégalités, de plus en plus d’enfants et de familles vivent dans la précarité, l’accès même aux loisirs éducatifs des enfants et des adolescents est marqué par de fortes inégalités. Le bilan de l’Unicef Innocenti 13 (2016), qui étudie la question du bien-être des enfants à partir notamment de la perception des enfants eux-mêmes, fait état de résultats préoccupants. Il confirme que dans la vie des enfants, les revenus de la famille, l’éducation, la santé, le sentiment de satisfaction dans la vie sont fortement corrélés, un retard dans l’un de ces domaines étant susceptible d’entraîner ou de renforcer un retard dans un autre.

La France accuse également en retard important dans la prise en compte des enfants à besoins particuliers. Par ailleurs, le sort réservé à bien les enfants migrants et à leurs familles, l’attitude de suspicion et de non prise en charge réelle de nombreux mineurs isolés étrangers, sont indignes d’un pays ayant signé la Convention internationale des Droits de l’Enfant.

[…] Lire la suite :

Résolution générale AGN 2016