francas13.fr
francas13.fr | Le site des Francas des Bouches du Rhône
Accueil du siteCentre DocumentaireL’Edu’K’thèque 13
francas13
Nous contacter

Association départementale des Francas des Bouches du Rhône


LES FRANCAS 13

99, Cours Lieutaud
13006 Marseille

Tél : 04 91 47 34 53

francas13@wanadoo.fr

Les Francas 13 sur Facebook

 
Agenda
<<  Novembre 2017  >>
LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement prévu ce mois-ci
Sur le Web
OBJECTIF BAFA

Objectif BAFA

Retrouvez ce film documentaire sur les formations BAFA, réalisé par les Francas et qui répond à vos questions : C’est quoi le BAFA ? Comment ça se passe ? Qu’est-c e que je vais y apprendre ? C’est quoi un animateur ? Moi, animateur… ?

100% EDUC’ POP’

EducPop

Le Cnajep (Comité National d’Associations de Jeunesse et d’Education Populaire) et les associations d’éducation populaire lancent une campagne de communication intitulée « 100% EDUC’POP’ , fabrique de lien social ».

Pour rechercher une activité et connaître les associations d’éduc’ pop’ proches de votre lieu de vie, vous disposez désormais sur ce site de la géo-localisation et de l’agenda. Pour les retrouver près de chez vous, il vous suffit de repérer l’écusson avec le logo 100 % EDUC’ POP’ apposé à l’entrée des milliers de lieux proposant des activités relevant de ce secteur : centres de loisirs et de vacances, maisons des jeunes et de la culture, foyers ruraux, centres sociaux, etc.

Le livre du mois.
dimanche 10 mai 2009
par sabine
popularité : 52%

Quoi de neuf à l’Edu’K’thèque 13 ?

…Le livre du mois


La part du colibri Venez découvrir un tout petit livre… "La part du colibri"

de Pierre Rabhi, l’espèce humaine face à son devenir, l’Aube, 2006.

Comment se fait il que l’humanité ne parvienne pas à faire en sorte que chaque être humain puisse se nourrir, se vêtir, s’abriter… et développer les potentialités nécessaires à son accomplissement ? C’est la question que pose Pierre Rabhi, écrivain, philosophe et conférencier, dans un petit recueil qui aurait pu passer inaperçu si celui n’avait pas circulé auprès des jeunes.

Au fil de son écriture poétique il nous amène à la réflexion et à des solutions : une manière, dit il, de ne pas se sentir impuissant. Il introduit une notion qu’il nomme « la part du colibri » laquelle ne peut laisser indifférent. Il raconte la légende selon laquelle face à un immense feu de forêt seul un petit colibri s’active allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec. Le tatou agacé par ses agissements qu’il juge dérisoires lui dit : « Colibri, tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec quelques gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond t’il mais je fais ma part »

Après l’appel à l’insurrection des consciences, à l’engagement pour l’humain et la nature au cœur des préoccupations, il nous interpelle, nous, sur notre responsabilité et affirme que nous ne sommes pas totalement impuissant si nous le décidons.

Frais, poétique, La part du colibri est emprunt d’une ferveur qui ne peut laisser indifférent, sa lecture est une invitation douce à l’action vraie. D’ailleurs nous-mêmes faisons nous notre part du colibri ?

Article écrit par Sophie L. formatrice BPJEPS.